L’alternance à létranger

De plus en plus d’étudiants choisissent la formule de l’apprentissage en France, afin de bénéficier de l’expérience professionnelle à la sortie de leurs études. Mais face à des études toujours plus tournées vers l’international, il est
normal de trouver un développement des formations en alternance dans d’autres pays, vers lesquels se tournent désormais les apprentis français.

Qu’est-ce qu’une formation en alternance ?

L’alternance est un mode d’apprentissage initial ou continu, mêlant à la fois la théorie acquise lors des cours dispensés dans son établissement et la pratique au sein d’une entreprise accueillant l’apprenti et le formant au monde de travail.
L’étudiant acquiert ainsi d’une part, une véritable expérience professionnelle, mais s’imprègne également des codes, des systèmes et des comportements en entreprise.
Véritable « passeport professionnel », l’alternance présente de véritables atouts tant pour l’employeur que pour l’étudiant, ce dernier bénéficiant d’une rémunération correspondant à un certain pourcentage du SMIC selon son âge ou son diplôme. Ce mode d’apprentissage constitue ainsi sur le CV de l’apprenti un réel avantage lors de la recherche du premier emploi. Par ailleurs, un CDI dans l’entreprise d’accueil est souvent envisagé à la fin de la formation.

Etudiants en Erasmus

« Le succès de ce type de formation aujourd’hui est tel qu’il est courant d’étudier en alternance en France. »

L’apprentissage hors de France

Le succès de ce type de formation aujourd’hui est tel qu’il est courant d’étudier en alternance en France, alors que 10 ans plus tôt ce type de formation était réservé aux formations spécialisées pré-bac. Il est donc normal pour les étudiants français de chercher des formations en alternance à l’étranger. Cependant dans certains pays la formation en alternance n’en ai qu’à ses tout débuts comme c’est le cas en Angleterre.
Les étudiants qui font leurs études dans une ville proche d’une frontière peuvent envisager cette option, surtout dans les régions proches de l’Allemagne et de la Suisse, qui ont une forte culture de l’apprentissage.
La proximité de la frontière leur évite des frais de déplacements important. Ils n’ont pas forcément l’expérience de la vie à l’étranger, mais peuvent découvrir le monde du travail dans un autre pays, une solution alternative qui séduit souvent des étudiants originaires des régions frontalières. Chaque année, nous avons deux ou trois élèves originaires de l’Ain ou de la Haute-Savoie qui effectuent leur alternance en Suisse ou en Allemagne .
Pour l’immense majorité des établissements, qui ne se situent pas dans des régions frontalière, développer l’alternance à l’étranger oblige à nouer des partenariats. C’est le cas de l’école MBWay, à Angers qui s’est lié avec un partenaire au Mexique, constituant un point d’ancrage avec les entreprises nationales.
Le programme Sesame (Stages européens en alternance dans les métiers) est, lui, piloté par les chambres des métiers et de l’artisanat dans le cadre du programme Leonardo. Les centres de formation des apprentis parrainent le projet de leurs élèves pour leur permettre de séjourner 6 à 12 mois dans un pays de l’Union européenne. Ils y découvrent une nouvelle culture, mais surtout de nouveaux savoir-faire et pratiques professionnelles. Des bourses peuvent être obtenues dans le cadre du programme Leonardo, pour financer la mobilité des participants (déplacement, frais de vie sur place, assurance…), ainsi que leur préparation pédagogique, linguistique et culturelle.

 

Ces offres d’apprentisage devraient vous intéresser